Réduction mammaire

Réduction mammaire

Sous l’effet de la pesanteur les seins volumineux tombent, la glande se détache du thorax, le mamelon regarde vers le bas et la peau se distend et se vergeture. Survient alors l’apparition de douleurs dorsales, qui sont non seulement liées à l’excès de poids des seins mais aussi à une attitude vertébrale voûtée en cyphose, et une projection antérieure des épaules destinées à dissimuler sa poitrine exubérante. Ceci contraint à des ruses vestimentaires, empêche la pratique de sport et entrave à la mise en valeur de sa silhouette avec un retentissement psychologique non négligeable.

Méthode de réduction mammaire

La réduction mammaire consiste à réduire le tissu glandulaire et son enveloppe cutanée au niveau du pôle inférieur du sein et de remodeler la glande restante en ajustant l’enveloppe cutanée à la glande restante. Les seins sont refixés sur le thorax et bien projetés en avant. Les cicatrices sont classiquement en T inversé ou en L, et autour de l’aréole.

La longueur de la cicatrice est proportionnelle au volume du sein. Avec le temps, la cicatrice s’estompe et devient quasi invisible après la phase de maturation cicatricielle. En règle générale, le bénéfice obtenu dans la forme des seins, dans leur galbe et leur symétrie est supérieur à la rançon cicatricielle finale.

Il est préférable d’intervenir dés l’âge de 18 ans. Le résultat cosmétique est d’autant meilleur que la chirurgie a été précoce, la peau étant plus tonique, non vergeturée et la glande pas encore complètement posée.

Le changement d’aspect est manifeste et la sensation de légèreté est constante. Après ablation du pansement vers le 15ème jour, les seins sont tuméfiés et légèrement plus hauts et bombés dans leur pôle supérieur, et aplatis et «écrasés» dans leur pôle inférieur. Les seins prendront leur forme définitive sous l’effet de la pesanteur, avec des aréoles qui «regardent en face» et un galbe parfait. S’ils sont parfaits dés le 1er jour c’est qu’ils tomberont plus tard.

Hygiène de vie : Les sports violents, les gestes amples des bras vers le haut sont déconseillés durant 4 semaines après l’opération, ainsi que la position couchée sur le ventre. Passé ce délai, il n’existe aucune restriction.

Il faut prévoir 1 semaine à 10 jours d’arrêt de travail, mais cela dépend surtout du type de travail.

L’intervention de réduction mammaire peut être pratiquée à la fin de la puberté, lorsque la croissance des seins est terminée. Donc, à partir de 18 ans après l’accord parental.

  • Temps d’hospitalisation : 3 jours / 3 nuits
  • Temps de récupération : 10 à 15 jours

Laisser un commentaire