Ces nouvelles techniques qui font fureur en esthétique

Entre injection de Botox ou d’acide hyaluronique pour combattre les rides disgracieuses et combler les différents creux du visage, la médecine esthétique n’a cessé de séduire les patients en quête de cure de rajeunissement. De son côté, la chirurgie esthétique se veut de moins en moins invasive, ceci pour corriger sans cicatrices et sans complications toutes les anomalies du corps. Nous présentons dans cet article, les nouvelles techniques employées autant en chirurgie qu’en médecine esthétique qui est aujourd’hui en pleine effervescence.

La restauration vaginale

Il s’agit d’injections vulvo-vaginales qui permettent de remodeler les parties génitales des femmes notamment. Cette médecine esthétique de l’intimité féminine consiste à injecter de l’acide hyaluronique ou de la graisse pour la reconstruction vaginale des grandes lèvres. Le but étant non seulement esthétique mais aussi fonctionnelle. 

Le body reshaping

Ce sont des interventions qui constituent des alternatives aux diverses interventions pratiquées au cours d’une chirurgie classique. Elles aident à se mettre à l’abri d’une chirurgie avec d’importantes rançons cicatricielles. Le body reshaping peut être pratiqué en remplacement du lifting des cuisses ou des bras. Ces interventions pouvant être faites par radiofréquence, de mésofils résorbables ou aussi par injection d’acide hyaluronique voire par autogreffe de graisse.

Les implants capillaires

La nouvelle technique de réimplantation de cheveux consiste à utiliser le robot Artas pour évaluer l’angle de l’implantation de cheveux de la zone de prélèvement afin d’y prélever les greffons et les réimplanter. L’intervention est pratiquée sous anesthésie locale. L’avantage de cette technique qui permet de traiter notamment l’alopécie féminine, c’est qu’elle réduit à 3h la greffe de cheveux qui dans certains cas dure 5h environ. En plus, elle accroît le pourcentage de la repousse des cheveux sur la zone receveuse de 70 % à 90 %. L’inconvénient c’est le coût plus élevé contrairement à ce qui est fait au cours d’une chirurgie esthétique en Tunisie pas cher par exemple.

Les implants mammaires light

Ces prothèses permettent d’augmenter le volume des seins légèrement ptosés sans toutefois procéder à un lifting mammaire. La correction préalable de la ptose des seins avant la pose de l’implant n’est donc pas nécessaire. Car le poids de l’implant est réduit de 30 % tout en gardant le même volume. Les spécialistes penchent encore sur la question. Mais il semble bien que les prothèses light seront bientôt une bonne alternative à l’augmentation des seins avec relâchement modéré.

Il ne faut non plus oublier le méso-laser qui se substitue à la mésothérapie ou les mésofils utilisés pour redensifier la peau ou le Blanching pour éliminer les rides fines.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer