liposculpture

Liposculpture, Liposuccion

La liposuccion est la seule technique ayant fait ses preuves dans le cadre du remodelage corporel. La liposuccion ne fait pas maigrir, et un régime s’il fait perdre du poids ne corrige pas les formes pour autant.

Les dysharmonies corporelles quelles que soient leurs origines: héréditaires, acquises (prise de poids, grossesse etc.) ou marques de vie tout simplement peuvent se traiter chirurgicalement avec une approche personnalisée. Voir disparaître sa culotte de cheval ou ses bourrelets disgracieux, avoir le plaisir de perdre 2 à 3 tailles et se réconcilier avec son corps est désormais possible !

Cependant il ne faut pas s’y méprendre. À l’issue d’une telle intervention associer des adjuvants tels que la prise en charge nutritionnelle, une bonne hygiène de vie et la pratique seine et régulière de sports bénéfiques est utile pour préserver les résultats.

La femme, à partir de la puberté et tout au long des étapes de sa vie, a tendance à accumuler de la graisse à des endroits bien précis et souvent indésirables particulièrement au niveau des hanches, du ventre, des cuisses, des genoux et au niveau du cou.

Lorsque cette graisse est excessive, elle déforme les lignes de sa silhouette et lui donne des formes disgracieuses en plus de la modification de l’aspect de la peau caractéristique de la cellulite comparable à la peau d’orange. La répartition de la graisse dans l’organisme est sous la dépendance de certaines hormones dont les œstrogènes. Plus accessoirement, interviennent des facteurs alimentaires et des facteurs psychosomatiques.

La liposuccion permet de sculpter les formes, de redessiner les galbes d’une silhouette, de redéfinir très précisément les courbes des différents étages du corps, par aspiration de la graisse en excès sans laisser de cicatrice visible. Elle peut concerner tous les endroits du corps surtout les hanches, les cuisses, le ventre, les bras, les genoux et le cou.

La méthode de liposuccion

La liposuccion est un traitement radical et définitif des surcharges graisseuses localisées. Elle consiste à aspirer l’excès graisseux à l’aide d’une canule introduite sous la peau couplée à un appareil d’aspiration. Elle est pratiquée par un chirurgien spécialiste en chirurgie esthétique dans un bloc opératoire équipé de tous les moyens modernes d’asepsie et de sécurité. La quantité de graisse aspirée peut aller de quelques centaines de millilitres à quelques litres. Dans ce dernier cas, il faut une préparation médicale préalable du patient.

Conseils de soins post opératoires

Les soins jouent un rôle essentiel à l’obtention d’un résultat optimum. Une série de massages et de gestes de physiothérapie permettent d’accélérer la résorption des ecchymoses et la disparition d’éventuels œdèmes. Le drainage lymphatique et sanguin est un massage manuel anti-œdémateux et circulatoire des zones opérées. Il empêche les cicatrices d’adhérer et les fibroses éventuelles de se constituer.

Un vêtement de compression élastique (gaine, lipopanty), est porté immédiatement en fin d’intervention. Il constitue le seul pansement et permet une reprise rapide des activités normales (son port est agréable). Les objectifs principaux sont de replacer la peau en bonne position, de la mouler sur le plan profond (aide à « recoller »), de minimiser le gonflement et de limiter les ecchymoses et la douleur. Il est porté pendant au moins 3 à 4 semaines. Une bonne compression assure un résultat esthétique parfait.

Les bains pourront être pris 4 à 5 jours, après cicatrisation des incisions.

La liposculpture est une excellente technique pour donner une nouvelle silhouette au corps. Les résultats sont permanents et la rançon cicatricielle nulle. Les incisions sont minimes et suturées avec du fil résorbable spontanément.

L’ensemble des cellules graisseuses est comparé à une éponge dont le volume augmente inexorablement. Le nombre de ces cellules est toutefois constant. Les cellules éliminées par aspiration ne sont donc pas remplacées. Cependant rien n’empêche les cellules résiduelles (et nécessaires) de gonfler. Leur densité étant devenue faible, elles ne pourront plus déformer aussi conséquemment les contours de la silhouette. C’est ce qui rend le résultat définitif…

Selon la zone et la surface opérée l’intervention nécessite un arrêt de travail de 7 à 10 jours pendant lesquels il faut éviter les activités physiques. Sauf liposculpture lourde, les patients reprennent rapidement leurs activités.

Pas d’exposition au soleil durant la cicatrisation pour éviter tout risque de pigmentation.

  • Temps d’hospitalisation : 2 jours / 2 nuits
  • Temps de récupération : 10 jours