protheses mammaires

Augmentation des seins, prothèses mammaires

La chirurgie d’augmentation des seins donne actuellement l’un des plus beaux et des plus spectaculaires résultats de chirurgie esthétique. Elle revalorise la silhouette de manière immédiate, avec une rançon cicatricielle minime. La seule et unique méthode est la mise en place de prothèses mammaires : solution chirurgicale sure, efficace et durable.

La technique d’augmentation des seins

La réalisation technique est simple, il s’agit de glisser à travers une petite voie d’abord une prothèse mammaire en silicone. La voie est située sur la partie inférieure de l’aréole, dans le creux axillaire ou dans le sillon sous mammaire. Elle est mise derrière la glande ou derrière le muscle pectoral. On cherche souvent à obtenir un buste qui remplisse un soutien gorge de taille 90, bonnet B. Mais l’aspect final souhaité doit surtout être en harmonie avec la silhouette de la patiente. Il est important de choisir avec le chirurgien la taille de la future poitrine pour ne pas avoir de regret.

La prothèse mammaire

Une prothèse mammaire est une sorte de ballon fait d’une gomme caoutchouteuse de silicone très élastique et très résistante remplie de liquide gélatineux fait aussi de silicone fluide.

D’autres prothèses mammaires sont remplies d’eau ou sérum salé ou alors elles sont livrées vides et elles sont remplies pendant l’opération au vœu de la patiente jusqu’à l’obtention du volume voulu.

On assiste actuellement au retour des prothèses mammaires en silicone. Ce matériau biocompatible est très utilisé depuis les années 60 en médecine et dans les cosmétiques. Dans les années 90, aux USA, les prothèses de gel de silicone ont été présumées responsables de maladies auto-immunes et rhumatismales, mais jamais de cancer, diabolisant ainsi le produit. Les médias se sont emballés et c’était le début de la polémique. La silicone a été proscrite provisoirement dans certains pays. Depuis plusieurs études concluantes ont démontré l’absence de risque. Elle ne donne pas de cancer ni autres maladies locales ou générales. Actuellement elle n’est interdite dans aucun pays. Il reste toujours possible d’utiliser des prothèses remplies d’eau.

Il existe plusieurs formes de prothèses. A coté de la classique forme ronde, il existe d’autres formes dites anatomiques qui donnent de plus jolies formes, plus naturelles. C’est ce que nous proposons le plus souvent. Ces prothèses anatomiques sont de profils différents qui seront choisis en fonction des besoins et des spécificités de chaque patiente.

Les patientes concernées

Femmes qui estiment que le volume de leurs seins est insuffisant et ne correspond pas à l’image qu’elles se font d’elles-mêmes. L’intervention peut se pratiquée à la fin de la puberté, lorsque la croissance des seins est terminée.
Seins asymétriques
Reconstruction mammaire après intervention chirurgicale.

Plus d’informations sur l’augmentation mammaire

Pendant les trois premiers jours, les seins sont tuméfiés, tendus, avec des sensations de lourdeur. Les effets néfastes s’estomperont dans les quelques jours qui suivent, et ce d’autant plus rapidement que la patiente pratiquera des massages doux associés à une crème hydratante.

Il est conseillé de porter un soutien gorge sans armature.

Il faut prévoir 1 semaine à 10 jours d’inactivité.

L’intervention peut être pratiquée à la fin de la puberté, lorsque la croissance des seins est terminée.

  • Temps d’hospitalisation : 2 jours / 1 nuit
  • Temps de récupération : 1 semaine

Laisser un commentaire