abdominoplastie

Abdominoplastie

Cette intervention concerne les ventres empâtés et plissés dont la peau est distendue et présente un « tablier » qui résulte du relâchement de la sangle abdominale.

L’abdominoplastie a pour but d’aplatir le ventre tout en affinant la taille.

L’intervention de déroule en 3 phases : on aspire d’abord l’excédent de graisse, puis on retend la sangle abdominale en rapprochant et en suturant les muscles grands droits ensembles. Puis on réalise un véritable lifting du ventre afin de draper à nouveau la peau.

Le chirurgien veillera à rendre les cicatrices quasi-invisibles en les plaçant très bas dans la zone pubienne. Elles seront de cette façon camouflées par le port du maillot de bain.

L’abdominoplastie est l’intervention indiquée et recommandée pour réparer les ventres abîmés, plissés, lourds, distendus par des grossesses ou des prises et pertes de poids successives et affichant des vergetures en dessous de l’ombilic.

Il est fréquent d’associer une liposculpture à cette intervention pour un résultat des plus harmonieux.

L’abdominoplastie représente une intervention lourde ce qui implique un temps d’inactivité assez long (il faut prévoir 15 à 20 jours) durant les premiers jours suivant l’intervention, le ventre est dur, sensible et la station debout est difficile à envisager (par petites plages de quelques minutes). Il y a en général peu d’ecchymoses mais l’œdème lui en revanche est bien présent et persiste un bon mois, c’est pourquoi il ne faut pas se démunir de l’indispensable gaine de contention qui devra être portée minimum 4 semaines.

Le résultat définitif apparaît au bout de 6 semaines et il est habituellement de nature spectaculaire !

En effet le ventre retrouve toute sa souplesse, il est de nouveau lisse, ferme, tonique et plat; la taille s’est aussi affinée (associée à une liposuccion) la cambrure est moins flagrante vous vivez le bonheur de retrouver une toute nouvelle silhouette !

  • Temps d’hospitalisation : 3 à 5 jours/nuits.
  • Temps de récupération : 10 à 15 jours .
  • Prévoir un arrêt d’activité de 20 jours au moins.