La science ose rajeunir les vieux par le sang des jeunes

La lutte contre le vieillissement a été durant toutes les époques, une préoccupation pour les humains. De l’utilisation des onguents à l’existence des sources mythiques de jouvence, en passant par des potions supposées apporter une nouvelle jeunesse, sans oublier les succès actuels de la médecine esthétique, notamment l’injection d’acide hyaluronique ou de Botox, l’expérience de l’homme dans la quête de l’éternelle jeunesse se renouvelle comme cette vieille peau à laquelle, il veut renoncer. Il est possible dans les années à venir, qu’en procédant à l’injection du sang jeune chez une personne vieille ou une personne dont la peau connaît les marques des rides, cette personne retrouve sa jeunesse d’antan. Il fallait oser !

visage-vieillissement

Le plasma jeune sur des souris vieilles

Des chercheurs américains ont expérimenté une nouvelle approche du rajeunissement, qui consistait au cours de cette expérience, à procéder au rajeunissement des souris, à l’amélioration de leurs processus mentaux, notamment la mémoire, ceci en leur injectant du sang prélevé chez quelques adolescents. Une porte ouverte sur une nouvelle technique de lutte contre le vieillissement. Du sang de jeune peut donc devenir dans les années à venir, la solution anti-âge espérée. Il pourra aider à prévenir, à retarder, à traiter le vieillissement. Présentée à la réunion de la Society for Neuroscience qui se tient chaque année, cette injection de plasma jeune, peut, selon les chercheurs, aider à rajeunir un organisme. Une expérience faite en utilisant du sang des jeunes souris sur les vieilles souris au départ.

Les résultats neurologiques et physiques

Or, en prélevant chez des jeunes de 18 ans des échantillons de sang, les chercheurs de la société biotechnologie Alkahest, ont voulu savoir si le plasma humain peut aboutir au même résultat. En injectant chez des souris de 12 mois, ce qui représente 50 ans de vie chez l’humain, le sang de ses adolescents, les chercheurs après 3 semaines de test, se sont rendus compte qu’il y avait chez les souris traitées, une amélioration de leur fonction cognitive, la fonction d’apprentissage et de mémoire, ceci en les comparant aux souris du même âge non traitées. Selon Sakura Minami en tête de cette équipe de chercheurs, dans une déclaration faite au New Scientist, « le jeune plasma améliore la cognition ». L’inspection des souris traitées, selon les chercheurs, permettaient de déceler la formation chez elles, de nouveaux neurones. Ce qui a poussé le responsable de cette équipe à conclure que « le jeune plasma humain peut augmenter la neurogenèse ». Et ceci, parce que le sang de jeune contiendrait des protéines spécifiques qui permettent de rajeunir les tissus.

Par ailleurs, les capacités physiques de ces souris traitées par l’injection du sang de jeune, semblaient décupler après cette expérience. En attendant, les scientifiques poursuivent leurs recherches, et compte entreprendre bientôt, un essai clinique de cette expérience, sur les patients atteints d’Alzheimer. Réussie, il ne s’agira donc plus de traiter simplement les effets physiques du vieillissement, mais aussi ces stigmates sur le psychisme.