synapse, parkinson, estomac

Quelle relation entre la maladie de Parkinson et l’estomac ?

Il est évident que la maladie de Parkinson atteint essentiellement le cerveau ainsi que le système nerveux périphérique (les neurones). Il s’agit d’une détérioration progressive des neurones, ce qui va affecter plusieurs zones du corps et rendre certains mouvements difficiles, voire impossibles.

Toutefois, des études récentes menées en Allemagne, aux États-Unis et au Danemark ont montré la relation étroite entre cette pathologie et les troubles digestifs causés par des problèmes au niveau de l’estomac.

Symptômes connus de la maladie de Parkinson

Cette pathologie est généralement associée à des difficultés de mouvements ainsi qu’une lenteur des actions. Elle touche les personnes entre 50 ans et 70 ans et se manifeste également par une rigidité des muscles et des tremblements.

En effet, les traumatismes pendant la jeunesse peuvent augmenter le risque d’être affecté par cette maladie, tel est le cas du fameux boxeur Mohamed Ali Clay.

Action sur les synapses liant le cerveau et l’estomac

Les synapses sont les liaisons nerveuses entre le système nerveux central et périphérique ainsi que les autres organes. À l’aide d’un scanner par tomoscintigraphie par émission de positons (PET), les chercheurs ont montré que la maladie de Parkinson détériore non seulement les cellules nerveuses cérébrales mais également les synapses au niveau de l’estomac ce qui va causer des troubles digestifs plus ou moins sévères, voire un cancer de l’estomac si la pathologie est très avancée.

Quel est le traitement nécessaire pour l’estomac dans ce cas ?

Dans le cas d’un cancer de l’estomac ou d’une obésité morbide, une ablation d’une partie de l’estomac peut être suffisante pour remédier ce problème radicalement mais dans le cas de la maladie de Parkinson, une vagotomie fera l’affaire.

En effet, il s’agit d’une intervention chirurgicale qui s’effectue sous anesthésie générale et qui consiste à enlever une partie du nerf vague ou pneumogastrique qui lie entre le cerveau et l’abdomen.

Cette opération sert à corriger les problèmes de l’ulcère duodéno-gastrique ainsi que les troubles digestifs liés à la maladie de Parkinson.