Marketing alimentaire et obésité infantile

En prenant la décision de supprimer le recours aux mascottes par les fabricants de produits alimentaires pour la promotion de certains de leurs aliments, jugés moins équilibrés, le Bureau Européen de l’Union des Consommateurs, a simplement voulu mettre en garde contre les dangers du marketing alimentaire sur l’obésité infantile. Mais quel est le lien entre les deux ?

L’obésité infantile en chiffres

L’obésité est une maladie qui touche aussi bien les adultes que les enfants. Mais si la chirurgie de l’obésité est une solution pour les adultes, chez les enfants et adolescents, elle reste soumise à certaines recommandations. C’est pourquoi l’OMS craint d’ailleurs que la génération actuelle d’enfants chez qui le surpoids est plus fréquent, ne soit obèse à terme. « Nous ne devons pas laisser une autre génération grandir avec l’obésité comme norme » (OMS). Le surpoids chez les enfants entre 11 et 13 ans, concerne près de 30 %. Plus de 50 % de la population française (hommes et femmes) sera obèse d’ici 2030 selon les projections de l’OMS.

Le marketing digital, cause de l’obésité ?

Selon les associations de consommateurs et d’autres responsables médicaux, cette situation est causée par le marketing digital. Celui-ci selon ces pourfendeurs, à une influence sur le choix alimentaire des enfants dont il profite de leur vulnérabilité. D’où la nécessité, selon ces critiques, de procéder à un encadrement juridique de la publicité sur certains produits alimentaires.

A cet effet, la BEUC (bureau européen de l’union des consommateurs) est montée au créneau pour dénoncer l’utilisation par certaines grandes enseignes comme Carrefour, Auchan, Kellogg’s, des personnages de dessins animés pour la promotion des aliments qui ne sont pas riches en nutriments et destinés aux enfants.

L’OMS pour sa part, note une preuve irréfutable du danger que représente le marketing digital pour les enfants. L’utilisation des personnages de dessins animés sont un levier puissant pour cibler et convaincre les enfants de consommer des aliments pourtant riches en graisse, en sel et en sucre. Donc, un risque de développer une obésité chez les enfants.