manger bio: ce qu'il faur savoir

Manger bio et santé : entre mythe et réalité !

Certes, vous avez remarqué que tout le monde s’est affolé par la mode du « bio » ou des aliments issus d’une agriculture biologique, sans additifs, sans conservateurs, sans pesticides, sans nitrates et bien évidemment loin de ces maudits OGM.

Dans ce cadre, plusieurs entreprises d’industrie agroalimentaire ont compris cette affinité croissante pour les produits bio et ont décidé de commercialiser cette idée à travers les produits étiquetés Bio et portant le label AB (tout comme la mode HALAL).

danger des pesticides

Contexte historique de la vague BIO : fastfood et obésité

Il parait que les chiffres effrayants donnés par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) ont fait leur travail (environ 3 millions meurent à cause de cette épidémie). Ainsi, plusieurs personnes dans le monde ont décidé d’améliorer leur mode de vie et de changer leurs habitudes alimentaires. En effet, l’obésité a transformé la vie de certains en une tragédie personnelle. Il faut donc changer cette fatalité même par des petits gestes!

D’ailleurs, le choix de recourir à une chirurgie de l’obésité, c’est-à-dire modifier le circuit alimentaire ou poser un anneau gastrique en silicone semble une bonne idée. Cependant, il vaut mieux laisser cette option comme dernière alternative et pourquoi ne pas s’engager à consommer BIO !

La culture bio : ce qu’il faut vraiment savoir

Plusieurs agronomes et chercheurs en biologie et en biochimie alimentaire ont réalisé des études et des tests pour comparer les denrées alimentaires usuelles et celles labellisées « bio ».

Côté santé

Comme a dit Pr. Geneviève Barbier, on est dans la société cancérigène ! Des études effectuées sur les légumes « usuels » ont montré que la moitié contenait des résidus de pesticides dont 10% est supérieur aux normes !! (DGCCRF, 2005).

Heureusement, les aliments bio comprennent des taux importants d’antioxydants pour lutter contre la formation des radicaux libres qui déclenchent généralement les cancers.

Côté goût

Après des tests sensoriels procédés par un panel spécialisé en dégustation, il s’est avéré que le goût des légumes et des fruits biologiques est plus important vu que le taux de l’eau est moins important, donc la concentration des nutriments augmente.

Côté prix

Évidemment, il faut payer un peu plus cher pour sortir du marécage de l’obésité, du cancer et d’autres pathologies dues à l’alimentation classique.

 

Laisser un commentaire