L’eugénisme : Procréation de certains, Éradication d’autres.

La science possède de très grands pouvoirs capables de transmettre la vie de toute l’humanité. Cette transformation peut être prodigieuse comme elle  peut être la source d’un désastre humanitaire. L’eugénisme est l’une des techniques que la communauté scientifique se méfie de démocratiser en raison de ses répercussions éventuelles sur  la vie des êtres humains. Contrairement à l’Europe et aux États-Unis, la Chine n’épargne aucun effort pour démocratiser l’usage de cette technique. C’est quoi l’eugénisme ?

Connaître plus sur l’eugénisme

L’eugénisme présente l’ensemble de pratiques agissant sur le patrimoine génétique de l’être humain en vue de produire une nouvelle race d’hommes doués.  Le gène humain peut être sélectionné tout comme on sélectionne la race des cheveux ou des animaux. Lorsqu’un caractère est très rare, la technique consiste à produire un grand nombre d’échantillons de personnes affichant ce caractère et à en analyser le génome. 

Depuis des années, Pékin s’est dotée d’une gigantesque plateforme d’analyse et du traitement du génome humain afin de récolter les facteurs génétiques qui caractérisent les génies. La Chine vise à travers cette politique, l’augmentation de l’intelligence de la nation chinoise.  Les autorités chinoises approuvent tout ce qui est susceptible de développer l’intelligence et les capacités cognitives du peuple chinois. Le pays cherche à relancer son secteur économique et technologique à tout prix.

Dans un avenir proche, la Chine contrôlera beaucoup mieux les catégories et les types de personnes qui naîtront à l’avenir. De point de vue éthique, cette technique est très menaçante. L’idée de créer la nation parfaite a été déjà exprimée  par Hitler. Et nous connaissons tous, les conséquences de sa politique eugéniste irrationnelle. Il faut aussi poser la question : va-t-on obliger les parents à concevoir « des enfants à la carte » En dépit des réserves de la communauté scientifique internationale, les Chinois n’hésitent pas à publier les résultats de leurs expériences sur des embryons humains.

Pour ou contre l’eugénisme ?

Certains penseurs trouvent que l’eugénisme offre beaucoup d’avantages que la communauté scientifique ne peut nier notamment l’éradication des pathologies graves. Pour appuyer leur point de vue, ils prétendent qu’une reproduction contrôlée, à long terme,  permettra d’avoir une espèce humaine  plus intelligente et plus créative. Mais une problématique se pose lorsqu’on pose la question de la définition des critères de sélection. Va-t-on produire des êtres identiques ayant tous les mêmes caractéristiques? Serait-il indispensable de tout programmer ? Peut-on décider que le bébé à naître doit répondre aux attentes de la société ? Serait-il intolérable de ne pas être en bonne santé ?