L’embolie graisseuse, une complication grave après une liposuccion

La liposuccion est une intervention esthétique qui consiste à supprimer les excès de graisse dans différentes parties du corps (ventre, genoux, menton, hanches, etc.). Cette technique est généralement sans danger, et elle est très pratiquée vu le tarif d’aspiration de graisse réduit et peu cher.

Cependant, et comme tout acte chirurgical, cette opération présente des complications postopératoires. L’embolie graisseuse est une des complications les plus graves qui peuvent survenir après une liposuccion.

Le syndrome de l’embolie graisseuse : une complication grave et difficile à diagnostiquer

Bien que rare, le syndrome de l’embolie graisseuse (FES), est considéré comme une complication très grave, qui consiste au déplacement de la graisse dans certaines parties du corps au point de bloquer les vaisseaux sanguins.

Quelle sont les causes ?

Les raisons de ce trouble sont indéfinies jusqu’à nos jours. Mais il s’agit d’une grande libération de gouttelettes graisseuses, après un traumatisme d’un foie atteint de stéatose, après une tentative de réanimation, ou dans le cas d’une fracture de côtes.

Ce trouble est très difficile à diagnostiquer. Le problème, selon les auteurs, c’est qu’il n’existe pas un ensemble de critères bien définis qui permettent au clinicien de préciser qu’il s’agit une embolie graisseuse.

Avant une chirurgie esthétique pour aspirer la graisse, il est indispensable d’effectuer toutes les analyses et les bilans nécessaires, notamment chez les patients qui présentent des facteurs de risque (surtout ceux ayant un indice de masse corporelle élevé ou ceux qui souffrent de la rétention d’eau).

Quels symptômes ?

Dans certains cas, le syndrome de l’embolie graisseuse peut même provoquer un arrêt cardio-circulatoire. Parmi les symptômes :

  • Hypertension artérielle des poumons
  • Crachat sanguin
  • Sueurs
  • Fièvre
  • Malaise au niveau de la poitrine
  • Cyanose
  • Essoufflement
  • Toux