cellulite sur les fesses et les cuisses

La cellulite est-elle une maladie ?

Ce fameux complexe des capitons concerne plusieurs femmes (et même hommes) à travers le monde et se manifeste par des irrégularités visibles qui donnent cette « peau d’orange ».

En effet, la cellulite est un phénomène dont les facteurs sont un peu méconnus. Il s’agit  d’une répartition aléatoire et désordonnée des amas graisseux, au niveau des cuisses, des hanches, ou même des bras.

Quelles sont les raisons possibles de  leur apparition ?

Touchant 9 femmes sur 10, la haute occurrence de ce phénomène  a déclenché plusieurs recherches des causes responsables.

Comme on a mentionné ci-dessus, les facteurs ne sont pas assez clairs mais on peut, cependant, cerner : les problèmes endocriniens (sécrétion irrégulière des hormones sexuelles féminines),  les facteurs génétiques, le mode de vie sédentaire et le manque d’exercice physique, une alimentation riche en lipides et en sucres.

S’agit-il, donc, d’une maladie ?

Contrairement à l’obésité (qui peut être traitée grâce à une opération de chirurgie bariatrique), les cellulites ne sont pas une maladie mais il s’agit simplement d’un aspect morphologique disgracieux qui ruine la beauté du corps féminin.

Toutefois, il existe une forme douloureuse et difficile à traiter appelée : cellulite fibreuse. Ce type de cellulite peut être considéré comme une maladie vu les douleurs qu’elle provoque.

cellulite fibreuse: forme plus complexe de la cellulite adipeuse

La cellulite fibreuse ou incrustée est due à la distension cutanée des cuisses. Elle se manifeste par l’enroulement des fibres de collagène autour des cellules adipeuses.

Cellulite infectieuse ou la forme la plus dangereuse de la cellulite

Mais la forme la plus dangereuse des cellulites est la cellulite infectieuse. Elle est due à l’infection de la peau (ou même des organes) par certaines bactéries telles que (Streptococcus, Staphylococcus, Bacillus anthracis).

Le pire est qu’elle peut se développer en une autre pathologie plus grave telles que : la méningite, la gangrène, etc.