Le contouring chirurgical pour une meilleure définition des pommettes

L’élimination des coussinets adipeux est l’une des chirurgies esthétiques qui ne cesse de gagner en popularité. En effet, les hommes et les femmes accordent plus d’attention à leurs petits traits de visages. Ils préfèrent prendre les choses en main et agir en avance pour mieux combattre les effets du vieillissement. Chose qui a contribué à plus de demandes de l’intervention qui offre une meilleure définition des pommettes.

L’élimination des graisses buccales aide à créer une pommette plus prononcée en réduisant les graisses localisées en bas du visage à l’intérieur de la joue et aux extrémités de la bouche.

 

Comprendre davantage

 

La réduction de la graisse buccale n’est pas une liposuccion car l’application de cette technique laisse des marques ou des bosses linéaires. Toutefois, le chirurgien peut aspirer la graisse stockée au niveau du menton pour mettre en valeur des pommettes bien dessinées par contouring malaire.

 

Nos visages sont caractérisés par des structures tridimensionnelles composées des os, des muscles, de la graisse et de la peau. À mesure que nous vieillissons, les os du visage se rétrécissent et changent de forme. Certes, nous perdions du collagène mais de la graisse aussi.

 

Que peut-on espérer après la chirurgie ?

 

Après la chirurgie, les patients devraient s’attendre à un gonflement, des ecchymoses et des douleurs légères et de l’inconfort. Il va falloir dormir avec la tête soulevée pendant plusieurs jours. La plupart des patients peuvent reprendre leurs travails après un week-end en repos.

 

Le rétablissement survient généralement pendant quelques semaines et le gonflement diminue après environ deux semaines sans laisser de cicatrices visibles. Simplement, il va falloir éviter les aliments acides pendant quelques jours, afin de prévenir l’irritation des incisions qui sont à l’intérieure des joues.

Cette intervention du contouring chirurgical de la graisse du visage est très satisfaisante pour les jeunes patients.